bonus malus automobile 2020

Bonus-Malus automobile 2020 : à quoi faut-il s’attendre ?

Cette année 2020 commence par une multitude de changements qui auront un impact réel sur le quotidien des automobilistes. Parmi ces nouveautés figurent le durcissement du malus écologique et la diminution du bonus accordé aux véhicules électriques. Explications.

Malus écologique : application de la norme NEDC dès le 1er janvier 2020

Le gouvernement a prévu l’application de deux barèmes distincts au cours de ce premier trimestre. La première norme NEDC est déjà mise en vigueur en France depuis le 1er janvier 2020. Désormais, chaque valeur de CO2 correspondra à un tarif particulier avec des écarts notoires selon les jantes utilisées par exemple. Trois changements importants sont à retenir :

  • Un seuil de déclenchement plus bas : la taxe s’applique dès 110 g/km et non plus 117.
  • Une augmentation très rapide : la taxe pour une voiture rejetant 140 g/km de CO2 sera de 1901€ en 2020 au lieu de 690€ en 2019.
  • Un malus maximal plus élevé : les voitures les plus polluantes seront taxées sévèrement, jusqu’à 20 000€ dès 185 g/km de CO2 rejeté.

Ci-dessous la grille complète à respecter à partir du 1er janvier 2020 :

La norme WLTP en vigueur dès le 1er mars 2020

Les automobilistes ne disposent que de deux mois pour se préparer à l’entrée en vigueur de la seconde norme WLTP. À partir du 1er mars 2020, ils devront respecter un second barème dont les particularités sont les suivantes :

  • Une norme plus sévère : les valeurs de consommations fournies par la norme WLTP sont plus réalistes, donc un CO2 plus élevé. Heureusement, le gouvernement a décidé d’appliquer un seuil de déclenchement à partir de 138 g/km, à 50€.   
  • Des tarifs différents selon l’équipement : avec la norme WLTP, la valeur de CO2 dépend de la configuration du véhicule. La taxe varie donc selon l’équipement comme les jantes.

Voici la grille du malus auto à partir de mars 2020 :

Bonus auto 2020 : les règles à respecter

Quant au bonus écologique, les conditions d’octroi en 2020 viennent d’être publiées par décret. De prime abord, le gouvernement a décidé de maintenir le montant maximal de l’aide à 6 000€. Celle-ci est toutefois réduite pour les véhicules électriques les plus chers comme la Nissan Leaf e+. Désormais, le montant de la prime dépend du prix d’achat de la voiture :

  • Moins de 40 000€ : le bonus auto reste à 6 000€ et ne peux dépasser 27% du prix d’achat.
  • Entre 40 000€ et 60 000€ : le bonus écologique est plafonné à 3 000€.
  • Plus de 60 000€ : le bonus est définitivement supprimé (Audi e-tron, Tesla Model S…).

Ces valeurs concernent particulièrement les personnes physiques. Quant aux personnes morales, le bonus maximal est réduit à 3 000€ même pour les véhicules de moins de 45 000€ TTC, y compris la batterie (location ou achat).

Pour finir, certains modèles dont le prix d’achat est supérieur à 60 000€ bénéficieront encore d’un bonus de 3 000€, notamment :

  • Les véhicules utilitaires légers ;
  • Les voitures fonctionnant à l’hydrogène.