radar tourelle master fusion 2

Sécurité routière 2020 : gare aux radars tourelles

Après avoir annoncé en novembre dernier le déploiement de 1 200 nouveaux radars tourelles pour cette année 2020, le gouvernement envisage d’installer jusqu’à 6 000 appareils de ce genre à l’horizon 2022. Portant le nom de « Master Fusion 2 », ces dispositifs sont plus difficiles à détruire en raison de leur hauteur et ceux qui tentent de les vandaliser risquent de lourdes amendes jusqu’à l’emprisonnement. Vendre-voiture fait le point pour vous.

Déploiement massif de radars-tourelles : une question de sécurité

Il n’y a pas que les salaires, les impôts ou encore les tarifs de l’électricité et du gaz qui ont changé depuis janvier 2020. Du côté de la sécurité routière, le gouvernement a également pris quelques mesures plus sévères afin de lutter contre l’augmentation de la mortalité routière due notamment aux destructions des radars.

Cette année sera donc marquée par le déploiement de 1 200 radars tourelles Master Fusion 2 sur l’ensemble du territoire. Ces dispositifs innovants remplaceront progressivement les radars « fixes » et « feux rouges » installés sur des endroits stratégiques comme les autoroutes. Ils ont la particularité de détecter à la fois les excès de vitesse et autres infractions au Code de la route.

Comment fonctionne un radar tourelle ?

Perché à environ 4m de hauteur, le radar tourelle est un appareil imposant avec 3m de pied, ce qui lui permet de contrôler davantage de voitures.

Un radar multi-infraction

Le radar tourelle est un dispositif intelligent. Il est en mesure de :

  • Flasher plusieurs véhicules simultanément : avec une longue portée de 100m, le radar tourelle peut flasher jusqu’à 126 voitures.
  • Surveiller jusqu’à 5 voies de circulation.
  • Contrôler les deux sens de circulation en même temps.
  • Faire la distinction entre une voiture, un camion, un deux-roues…

Radars tourelles : gare aux vrais et aux leurres

Afin de sensibiliser les automobilistes à être prudents au volant, le gouvernement a décidé d’installer de vrais et de faux radars tourelles sur les routes françaises. Il sera impossible aux conducteurs de distinguer les leurres et les radars en activité, d’autant plus que leurs emplacements pourront être modifiés à tout moment selon les besoins des pouvoirs publics.

Des sanctions sévères pour les ravageurs

Suspendu à près de 4m de hauteur, le cœur du radar tourelle ne sera pas facile à atteindre. En cas de dégradation du dispositif, le gouvernement prévoit des sanctions sévères :

  • En cas de dégradation : les personnes ayant commis l’acte risque d’une amende de 45 000€ ainsi qu’un emprisonnement jusqu’à 3 ans.
  • En cas de vandalisme par une « bande » : les personnes concernées peuvent se voir infliger une amende qui s’élève à 75 000€ et jusqu’à 5 ans d’emprisonnement.
  • Pour les graffitis : la loi prévoit une amende jusqu’à 7 500€ et des travaux d’intérêt général.

Que flashe le radar tourelle ?

Appareil innovant, le radar tourelle ne flashe pas que les excès de vitesse. Il peut détecter plusieurs types d’infractions routières simultanément :

  • Non-respect des distances de sécurité ;
  • Non-respect d’un feu rouge : il remplace les radars feux rouges ;
  • Non-port de la ceinture de sécurité ;
  • Dépassement dangereux ;
  • Franchissement d’une ligne continue ;
  • Circulation sur une voie interdite : voies réservées aux taxis et bus…
  • Utilisation de téléphone portable au volant…

Bon à savoir : pour l’instant, les radars tourelles en activité sur certaines routes ne contrôlent que les infractions de non-respect du feu rouge et d’excès de vitesse. Dans tous les cas, mieux vaut toujours respecter le Code de la route pour éviter les désagréments.

A lire aussi :