malus ecologique

Tous les changements pour ma voiture en 2020

La nouvelle année 2020 ne commence pas sous les meilleurs auspices pour les conducteurs, en témoignent déjà les nombreux changements mis en vigueur depuis le 1er janvier. Alors que certaines mesures sont plutôt agréables (nouveaux services connectés, retour aux 90 km/h…), d’autres nous réservent de mauvaises surprises (radars tourelles, normes écologiques plus sévères…). Explications.

Du nouveau sur les normes écologiques

À compter de cette nouvelle année, le gouvernement prévoit deux changements majeurs concernant le malus écologique :

  • Premier trimestre 2020 : une nouvelle grille basée sur la norme NEDC a été mise en place depuis le 1er janvier 2020, avec un seuil de déclenchement de 110 g/km de CO2 au lieu de 117.
  • Second trimestre 2020 : dès le 1er mars, le dispositif sera complètement revu et basé sur la norme WLTP. Comme celle-ci est plus réaliste et plus sévère, la grille sera ajustée avec un seuil de déclenchement à partir de 138 g/km de CO2.

Pour les voitures les plus polluantes, un « supermalus » (malus maximum) devrait être instauré cette année. Ainsi, au lieu de débourser 10 500€, les automobilistes devraient prévoir jusqu’à 20 000€ de malus pour leur véhicule.

Quant au bonus écologique, le gouvernement n’a pas encore annoncé aucun changement. Néanmoins, il devrait rester à sa valeur actuelle, soit :

  • 6 000€ pour l’achat d’une voiture de moins de 45 000€ ;
  • 3 000€ pour les véhicules entre 45 000€ et 60 000€ ;
  • 0€ pour les voitures coûtant plus de 60 000€.

Gare à la conduite sans assurance

Malgré les mesures déjà mises en place pour inciter les automobilistes à souscrire ou à renouveler leur assurance auto, bon nombre de conducteurs semblent faire la sourde oreille. Pour des raisons de sécurité, les dispositifs actuels ont été renforcés.

Désormais, le fichier des voitures assurées en France est immédiatement consulté lorsqu’un véhicule a été flashé. Si celui-ci n’est pas assuré, le propriétaire recevra, en plus du PV, un courrier le sollicitant à régulariser sa situation.

Malheureusement, d’ici quelques semaines, un avis d’amende forfaitaire délictuelle sera mis en place avec un tarif corsé de 500€. Cette amende peut être :

  • Minorée à 400€ pour un règlement dans les 15 jours ;
  • Majorée de 1 000€ au bout de 45 jours.

Les autres changements à ne pas négliger

En plus de ces changements majeurs, le gouvernement a également prévu de mettre en place d’autres nouvelles mesures :

  • Déploiement de radars tourelles ;
  • Lancement d’un comparateur de centres de contrôle technique ;
  • Sanction plus sévère sur la conduite avec téléphone portable ;
  • Hausse des péages des autoroutes ;
  • Légalisation du « Rétrofit » : transformation d’une voiture thermique en véhicule électrique ;
  • Entrée en vigueur de la vignette Crit’Air.

Les motards ne sont pas en reste quant à cette vague de nouveautés. Dès le 1er mars 2020, les amateurs de deux roues motorisées devront s’attendre à une réforme du permis moto. Une nouvelle formule remplacera l’examen classique :

  • Mise en place d’une épreuve théorique moto (ETM) ;
  • Durée de l’examen plateau : 10 minutes ;
  • Examen de circulation : axé désormais sur les trajectoires de sécurité dans les virages.