Voiture autonome : la start-up Drive.ai rachetée par Apple

C’est officiel, la firme à la pomme a confirmé le rachat de Drive.ai, une start-up spécialisée dans les véhicules autonomes. Fidèle à ses habitudes, Apple n’a communiqué aucune information quant au montant de la transaction. Aux dernières nouvelles, une dizaine d’ingénieurs sur 90 va rejoindre l’équipe de Cupertino, et les restants iront tout simplement au chômage… De prime abord, cela laisserait penser à un recrutement plutôt qu’à un rachat de technologie.

Drive.ai : un destin bouleversé

Créée en 2015, la start-up Drive.ai se spécialise dans la conception de navettes autonomes. Depuis 2016, elle effectue des tests dans les rues californiennes à l’aide de 7000 voitures sans conducteurs, principalement des vans de couleur orange très flash reconnaissables par différents capteurs installés sur leur toit et capot. Jusqu’en 2017, Drive.ai a parcouru en moyenne 90 000 km. Au second trimestre 2018, elle a lancé à Frisco le premier service de transport à la demande avec ses voitures autonomes de niveau 4, un projet pilote qui a duré six mois environ.

Jusque-là, Drive.ai était promis à un bel avenir, mais les rêves ne sont pas toujours éternels. Selon des sources sûres, la start-up a connu d’importants problèmes financiers au début de cette année 2019. Avec une trésorerie quasiment « vide », il n’est pas évident de continuer la course, sachant que le segment des voitures autonomes est ultra-concurrentiel et requiert un investissement conséquent. L’unique alternative serait donc de mettre la clé sous la porte pendant un certain temps, mais Apple en a décidé autrement et rachète la start-up pour lui faire prendre de la vitesse.

Un rachat moins bénéfique pour Drive.ai ?

Selon The Verge, Drive.ai devrait licencier près de 90 employés après avoir cessé toute activité depuis quelques semaines. Mais comme la firme à la pomme est toujours en quête de techniciens de haut niveau pour mener à bien son projet baptisé « Titan », une dizaine d’ingénieurs et de designers devraient la rejoindre en vue d’intégrer ce programme dédié aux véhicules autonomes. Inévitablement, une majeure partie des salariés de Drive.ai devra chercher un nouvel emploi.

Quant au montant de la transaction, aucune information n’a été dévoilée jusqu’à présent. Certaines sources prétendent toutefois qu’Apple a racheté la start-up à un prix largement inférieur à la capitalisation initiale, soit d’environ 70 millions de dollars contre 200 millions. Qu’à cela ne tienne, ce rachat démontre que la marque à la pomme n’a pas abandonné son projet sur les véhicules sans chauffeur. À suivre…

A lire aussi :