Vol de voiture : le piratage informatique n’a pas de limite

Après le cambriolage, le vol de voitures en France a connu une baisse permanente au cours de ces dix dernières années selon une étude menée récemment par la société Coyote Secure. En revanche, sur les 142 000 voitures dérobées l’an dernier, environ 85 % ont disparu dans la nature comme par « magie », tous des modèles haut de gamme. Si certains ont été retrouvés grâce à un système de géolocalisation, d’autres continuent peut-être leur route en Europe de l’Est ou sont déjà proposés en pièces détachées sur le marché de l’Afrique du Nord… Décryptage.

« L’attaque relais » : la nouvelle technique de vol sans trace d’effraction

Avec les progrès naissent de nouvelles technologies, mais aussi de nouveaux modes opératoires. Et les véhicules quatre roues ne sont pas épargnés. Aujourd’hui, les malfrats utilisent des outils plus sophistiqués pour faire disparaître les voitures haut de gamme de la circulation, du moins sur notre territoire.

Dans l’Essonne, les gendarmes constatent depuis peu l’apparition de nouvelles techniques de vol de voitures, notamment celle baptisée « l’attaque relais ». Rien qu’en 2018, cette méthode a déjà enregistré un bond de 10 à 15 % et s’attaque particulièrement aux modèles les plus luxueux. Elle permet de voler facilement une voiture garée devant son domicile, sans aucune trace d’effraction.

Selon l’explication du directeur général de Coyote Group, Benoit Lambert, les voleurs n’ont pas besoin de s’approcher du propriétaire du véhicule pour lui dérober le code des clés de sa voiture. Pour ce faire, il leur suffit de se trouver dans un rayon d’une quinzaine de mètres pour copier à distance le signal des clés sans contact. Les ondes émises par ces dernières sont en effet très puissantes pour passer les murs sans aucun problème.

Concrètement, les malfaiteurs utilisent deux boîtiers :

  • Le premier pour capter le signal de la clé de la voiture à l’intérieur de l’appartement ou de la maison.
  • Le second pour recevoir le signal et l’envoyer vers le véhicule afin de le déverrouiller en une fraction de seconde.

Europe de l’Est, Afrique du Nord : les premières destinations des voitures volées

Avec les vols sans effraction, il est plus facile pour les malfrats de revendre les véhicules dans d’autres pays pour passer inaperçu. Selon encore Benoit Lambert, les voitures qui ont été dérobées en France vont faire de longs voyages en Europe de l’Est ou en Afrique du Nord pour être revendues soit en entier, en soit en pièces détachées.

De prime abord, il s’agit d’un réseau bien organisé doté d’un équipement de pointe et de brouilleurs pour déjouer les dispositifs anti-vols des voitures récentes avec clés sans contact. Heureusement, l’équipe de Coyote Group a mis au point un système de géolocalisation qui s’active une fois que le vol a été déclaré. Grâce à cette aide précieuse, une victime a retrouvé sa voiture, mais à plus de 180 km du lieu où elle l’avait laissé…

La prudence : le meilleur moyen pour se protéger des vols ?

« L’attaque relais » se généralise un peu partout dans l’Hexagone, obligeant ainsi les propriétaires à redoubler de vigilance. Il existe plusieurs façons pour se protéger des vols :

  • Ranger ses clés dans un étui en aluminium : cela permet de bloquer le signal
  • Installer une canne antivol sur le volant
  • Mettre en place un coupe-circuit : pour empêcher le démarrage du véhicule
  • Fermer les portes, les vitres et le coffre
  • S’équiper d’une alarme
  • Graver le numéro d’identification de la voiture sur toutes les glaces…

De son côté, la Fédération française de l’assurance tient à rappeler que les automobilistes doivent continuellement faire preuve de prudence. Certains contrats d’assurance auto peuvent en effet prévoir des sanctions sévères, et cela de la réduction de l’indemnité à la non-garantie du vol.

A lire aussi :